Histoire de grèbe

Après avoir consacré un livre aux milans noirs, Pierre Baumgart s’est lancé dans un projet qui s’inscrit parfaitement dans la continuité de son cheminement artistique. En s’intéressant aux grèbes huppés et à leurs spectaculaires parades amoureuses, c’est une fois encore la nature proche de chez nous qu’il veut nous faire découvrir.

D’une grande élégance, cet oiseau présente l’avantage de pouvoir être observé très facilement aujourd’hui, puisque depuis quelques années il niche dans les ports, allant jusqu’à s’installer directement sur les amarres des bateaux. Son caractère peu farouche offre à chacun la possibilité d’entrer dans l’intimité d’une espèce fascinante par son comportement aussi bien que par son écologie.

Ces films ont été réalisés par Fabien Wohlschlag dans le cadre du projet

“Histoire de grèbe” est un livre d’une soixantaine de pages qui décrit le phénomène des grèbes en milieu urbain. Sous forme de récits, patiemment recueillis et remis en forme après plusieurs années d’observation, ce carnet est illustré par des croquis de terrain, des aquarelles et quelques gravures sur bois. Afin de rendre l’expérience de lecture plus intense, des enregistrements sonores effectués au moyen d’outils professionnels sophistiqués ont été réalisés. Ils sont intégrés dans l’ouvrage et peuvent être écoutés sur smartphone via un QR code.

 

Un coffret en bois contenant le livre et une gravure encadrée a été réalisé. La gravure a été spécialement tirée pour ce coffret dont l’édition est limitée à 50 exemplaires. Il sera présenté au mois de mars 2020 à la Galerie Séries Rares à Carouge. La réalisation du coffret a été effectuée à Genève par des apprentis du Centre de Formation Professionnelle Construction (menuiserie). Pour ce qui est de la forme, plusieurs propositions ont été faites par les élèves du CFPArts (polydesign 3d)  comme exercice durant leur cycle d’études. Au terme d’un processus de sélection, un des projets a été retenu et réalisé.

Ce projet a pu être réalisé grâce à plusieurs associations et Fondations, dont l’une d’elles qui souhaite rester anonyme

Inscrit sur la liste rouge, le grèbe huppée n’est pas une espèce en danger, mais il mériterait une meilleure considération, compte tenu de la raréfaction de son habitat naturel que sont les roselières lacustres, aujourd’hui presque toutes disparues. L’emplacement des nids est précaire et ceux-ci sont souvent détruits par les manœuvres des embarcations. Pour venir en aide à ces grèbes, dans un souci d’une meilleure cohabitation, j’ai réalisé en collaboration avec l’ASL, le GOBG et l’Etat de Genève, une plaquette d’information  destinée aux usagers des ports . Elle sera distribuée dès le printemps 2021 aux propriétaires de bateau.